Acquérir et utiliser un nom de domaine

Le nom de domaine s’enregistre pour un ou deux ans dans un registry, l’index officiel pour un type d'extension. Il est possible d’enregistrer le domaine chez le registrar pour une durée plus longue, dans le compte du registrar seulement.
Il existe plusieurs "registries", gestionnaires d'extensions, gérés par des organisations différentes selon les TLD, les top-level domains.

Le dictionnaire vous fournira la définition de termes comme registrar, TLD, redirections, délégation, etc...

Le choix du nom de domaine

Un nom de domaine doit être facile à retenir, et donc, soit être court, soit correspondre à une formule courante.
Mais la façon dont est formé un nom de domaine et son extension, le TLD, ont une importance sur les résultats des moteurs de recherche.

Si votre hébergement est mutualisé, donc si vous êtes hébergé chez un fournisseur d’espace, sachez que toutes les extensions ne sont pas forcément acceptées…. Com, net et org ne posent pas problème. D’autres extensions comme info, biz, fr, eu etc. peuvent ne pas être supportées pour une offre donnée ou occasionner un surcoût.

L'extension, ou TLD (Top-Level Domain) est pris en compte par les moteurs de recherche, notamment par Google. Un site en FR arrive en meilleure position pour une recherche en français (ou en France).

Le nom doit avoir plus d'une lettre. L'ICANN interdit les noms de domaines en une lettre même s'il y a eu quelques exceptions: I.NET, Q.COM, Q.NET, X.COM, Z.COM et G.COM, le dernier étant Google.

Avant de déposer un nom de domaine, voir la section sur le référencement et le positionnement.
Voir également l’article La valeur d’un nom de domaine.

Choix de l'extension

On préfère en général une extension en .com, car c'est l'extension supposée par défaut par les internautes. Mais il faut savoir que tout comme le .net, .org, .name, .jobs, .tv, .cc, le .com est sous juridiction des USA. Donc le domaine peut être saisi par les autorités américaines (par juste une demande au registrar), même si vous habitez à l'autre bout du monde et y faites héberger votre site.
Donc avant de débuter une activité telle que le jeu en ligne surtout, pensez à cela. Même si votre activité est légale dans votre pays, elle peut ne pas l'être aux USA!

On a pris l'habitude d'utiliser des extensions de pays parce qu'ils ont une signification, par exemple me (moi, en fait Montenegro) co (commercial, en fait Colombie).
Mais certains sont dangereux. Par exemple le Nigeria (domaine ng) à une longue histoire de détournement de noms, et ces détournements sont fait par l'organisme de gestion lui-même, le Nira.

7 nouvelles extensions sont apparues le 29 janvier 2014: .bike, .clothing, .guru, .holdings, .plimbing, .singles et .ventures.
Beaucoup d'autres encore sont à venir. Le 10 juin 2014, l'extension .uk est disponible pour remplacer .co.uk.

Nom de domaine et marque

En fait il faut éviter d’avoir un nom de marque dans un nom de domaine ainsi qu’une dénomination social ou un patronyme. Mais un domaine déposé avant le dépôt d’une marque ne peut pas être remis en question par le possesseur de celle-ci et même le nom de marque peut être contesté.

DNS – Domain Name Server

Pour changer les DNS, et les faire gérer par votre hébergeur (et non plus par le registrar):
- Votre hébergeur doit vous fournir un DNS primaire et un DNS secondaire. (ex: dns1.scriptol.fr et dns2.scriptol.fr).
- Aller dans le panneau d’administration chez le registrar et indiquez ces deux DNS.
- Aller dans le panneau d’administration chez l’hébergeur et indiquez votre nom de domaine.
Il faut au moins 24 heures pour que la redirection devienne disponible.

Certains vendeurs (non listés ici) proposent le "parking": votre nom de domaine est réservé, mais non associé à votre hébergeur ou adresse IP. Certains registrars (non listés) font payer le changement de DNS. C’est équivalent au parking.

Redirection d’URL (reroutage, pointage) sur un site

Pour rerouter le nom de domaine, le DNS doit rester en gestion par le registrar:
- Aller dans le panneau d’administration de redirection chez le registrar et indiquer l’URL de votre site, par exemple: http://www.scriptol.fr/.
- Attendez au moins 24 heures.

Si le domaine est redirigé par l’emploi de frame, il apparaîtra dans le champ d’URL du navigateur, et non la cible. Il ne sera pas pris en compte par les moteurs de recherche.
Il est possible si on dispose d’un petit espace d’hébergement de rediriger le domaine sur un autre par une règle du fichier .htaccess (unix) spécifiant une redirection 301 ou 302. Dans ce cas le nom de domaine source sera ignoré, seule la cible apparaîtra et sera prise en compte par les moteurs de recherche.

Transfert de registrar

Le transfert de domaine d’un registrar à un autre se fait par demande auprès du nouveau registrar.

Un transfert est permis selon certains délais à l’intérieur de la durée d’un ou deux ans du dépot du nom. Quand le renouvellement du domaine est proposé par le registrar actuel, il trop tard pour un transfert chez un autre registrar.
Certains registrars refusent le transfert d’un domaine chez un autre registrar (aucun dans la liste ci-dessous), mais ce n’est pas légitime selon les règles de l’ICANN.
On doit commencer par vérifier le status dans la base whois. Il peut être: ACTIVE ou REGISTRAR-LOCK. On peut rencontrer aussi CLIENT TRANSFERT PROHIBITED qui est équivalent à LOCK.
OK ne signifie pas ACTIVE. Un status non « active » rend le transfert impossible, mais vous pouvez changer le statut dans le panel d’administration.
Vous serez contacté par les deux registrars si l’adresse e-mail des contacts est la vôtre et vous devrez répondre dans les 5 jours.

Conditions à vérifier pour un transfert:
- Domaine créé il y a plus de 60 jours et pas renouvelé dans les 46 derniers jours.
- Domaine expirant dans plus de 30 jours pour certains registrars, mais il n’y a pas de délai dans ce sens pour l’ICANN. Le transfert peut même se faire au-delà de la date d’expiration.
- Adresses e-mail des contacts valides (vérifier sur la base whois).
- Domaine non bloqué, statut « active » et non « lock ». Ceci ne concerne pas les FR, EU, BE.

Voir le règlement des transferts par l’ICANN.
Voir également les modalités selon le type de domaine, en références plus bas.

Les règles de transfert de propriétaire sont similaires, mais on doit plutôt vérifier l’email du contact propriétaire.

Les contacts

Quatre contacts sont définis pour un domaine et apparaissent dans le whois quand les informations ne sont pas masquées.

Le contact propriétaire (owner-c)

Il donne le nom, l’adresse et l’email du propriétaire ou titulaire du nom de domaine. Il a toute autorité sur le domaine et seul peut autoriser le transfert de propriétaire.

Le contact administratif (admin-c)

Il a la capacité de changer de registrar (mais pas de propriétaire) et les informations associées au domaine, notamment les DNS et les autres contacts. C’est lui qui est contacté par email quand on change de registrar.

Le contact technique (tech-c)

Il peut changer les DNS, donc associer le domaine à un hébergement. Il peut être le registrar lui-même. Il gère les problèmes de DNS.

Le contact facturation (bill-c)

Il reçoit les factures et ne peut rien changer quand au domaine.

Les principaux registrars

Un nom de domaine est indispensable pour l’avenir d’un site Web, c’est une composante du référencement.

Les conditions d'enregistrement sont différentes selon les types de domaines. Par exemple lorsque l’on change de registrar, pour les com, net, org la durée d’enregistrement se trouve prolongé, mais pour les FR et EU on repart à zéro à la date du transfert.

Les registrars suivants proposent tous la gestion libre des DNS, A-Record ou redirection.

Les seconds marchés

A coté de l'enregistrement et la gestion de nom de domaines, plusieurs activités dérivées se sont développées...

Conseils

A coté des principaux registrars, de nombreuses offres sont disponibles (quoiqu’en voie de disparition), mais il faut vérifier certains points.

Parking

Par parquer on entend mettre une page vide ou une liste publicitaire. Dans les deux cas cela doit-être évité. La page sera vue comme indésirable ou inutile par les moteurs de recherche qui mettront longtemps avant de la scanner de nouveau.

Multiples domaines

Depuis la prise en compte de l'attribut canonical, si l'URL de toutes les pages est défini par l'attribut, il n'y a pas d'inconvénient à utiliser plusieurs domaines pour un même site.

Renouvellement à risque

Un nom de domaine se renouvelle au bout d’un an ou deux ans, moins un délai de 1 ou 2 mois.
Un enregistrement de plus de deux ans n’offre aucune garantie, vous ne serez pas enregistré à l’Internic pour plus d’un an ou deux et si le registrar disparaît, vous perdez la mise.
Vous devez renouveler l’enregistrement exclusivement auprès du registrar d’origine et nul autre. Un exemple d’arnaque, c’est « Domain registry of America » qui vous demande de renouveler chez elle un domaine acheté ailleurs, ce qui dans le meilleur des cas vous obligerait ultérieurement à transférer le domaine chez eux.

Transfert impossible

Il existe une quantité de ruses qui sont employées pour empêcher les déposants de quitter la maison, et transférer leur domaine chez un autre registrar, moins cher. Les fournisseurs dans la liste ci-dessus n’ont pas recours à ces pratiques.

Détournement de clientèle

La société Domaine Registry of America a été condamnée aux USA suite à une plainte de Register.com. Elle continue cependant d’envoyer aux possesseurs de nom de domaine un courrier d’allure officielle les invitant à payer le renouvellement de leur domaine auprès de leur services (à des conditions moins avantageuses) en leur laissant croire que cela fait partie du processus de renouvellement normal du domaine.

Statistiques et nouvelles extensions

Combien de noms de domaines enregistrés?
Au mois de Janvier 2016 les quantités de noms déposés en millions selon l’extension étaient:

Année COM TK DE NET UK ORG CN INFO EU BIZ FR
2016 124     18.8     16        
2014 113 21.3 15.6 15.5 10 10 8.8 6.1 3.7 2.6 2.7
2012 103     14.8   10   8.2   2.2  
2010 87   13,7 13 8,5 8,3 7,6 6.3 3,2 2 1,5

Les allemands sont les plus amateurs de EU avec 30 % des dépots, devant les Pays-Bas et la France. Le cn avait perdu 5 millions d'enregistrement en 2011 suite aux conditions d'optention plus difficiles mais est maintenant le gTLD le plus utilisé. Le Tk est gratuit.

Depuis 2012 des registrars peuvent avec certaines conditions de moyen, créer leur propre extension et proposer des domaines à l'enregistrement sous cette nouvelle extension. Voir Les gTLD libres.

Liste des nouveaus gTLD et nombres de domaines enregistrés.

Plus d’informations

Voir aussi