WebM: Le codec vidéo de HTML 5

WebM est à l'origine composé d'un conteneur dérivé de Matroska et du codec vidéo VP8 développé par On2 et acquis par Google. Qui a ensuite développé VP9 pour le remplacer, un codec plus performant et qui est supporté par tous les acteurs de l'électronique.
Pour l'audio, c'est le codec libre Vorbis qui est utilisé.

Le projet WebM a été développé conjointement par Google (qui apporte VP8/VP9), Mozilla et Opera, puis les principaux acteurs du Web se sont ralliés à ce format, qui deviendra le codec de la balise <video> de HTML 5.
Adobe a annoncé le support par le lecteur Flash. Microsoft supportera WebM à coté de H.264 dans le navigateur Internet Explorer 9 si l'utilisateur installe le filtre qui sera ajouté à DirectShow.
Les fabricants de processeurs graphiques notamment (pour ordinateurs, appareils photos) implémenteront le codec. AMD pour ses processeurs et unités graphiques, ARM pour ses processeurs pour mobiles, Nvidia pour ses processeurs graphiques, Intel incluera l'accélération matérielle WebM sur ses circuits intégrés si ce format devient populaire, Texas Instruments pour ses processeurs, et de nombreux autres...

Le principal fournisseur de vidéos dans le monde, Youtube, a déjà commencé la mise en ligne de vidéos au format VP8. Il est possible de les voir grâce à une recherche sur le site avec un paramètre additionnel:

http://www.youtube.com/results?search_query=trailers&aq=f&webm=1

Evidemment il faut un navigateur compatible.

La question des brevets

Le codec le plus répandu, H.264, considéré comme meilleur que le code open source Theora fait l'objet d'un ensemble de brevets par le MPEG/LA qui fait payer des droits annuels très élevés pour permettre de diffuser des vidéos dans ce format.

Précisons que les brevets logiciels qui limitent l'utilisation des codecs ne concernent que les USA et la Corée du sud.
Cela suffit cependant à interdire l'adoption de H.264 par Firefox même si un projet indépendant à été lancé pour une version de Firefox qui le supporte destinée au reste du Monde.

Avec l'arrivée de WebM qui est sous licence libre et de qualité proche de H.264, les navigateurs disposent d'un codec utilisable gratuitement pour la balise <video>.

Le 4 mai, la licence a été redéfinie pour séparer le copyright du code qui est maintenant sous licence BSD et les brevets sur le codec qui conservent une clause contre les litiges. Celle-ci interdit son utilisation a ceux qui lui feraient un procès pour violation de brevet.

En mars 2013, Google a signé un agrément avec MPEG-LA qui détient les droits de H.264 pour les brevets qu'il détient et qui seraient éventuellement utilisés dans VP8 et ses successeurs, et cet agrément libère les utilisateurs de VP8 de toute contrainte quand à ces brevets. Cela ne constitue pas une reconnaissance que VP8 viole des brevets de H.264, dit Google.

VP8 est-il une copie de H.264?

Quand on a demandé à Steve Jobs quels étaient les projets d'Apple vis à vis de WebM, il s'est contenté de mettre en réponse un lien sur cette Analyse technique de VP8.
Aller à "Addendum C: Summary for the lazy" pour un résumé.
VP8 est-il supérieur à H.264? Ce comparatif est fait par un programmeur de H.264. Est-il objectif?

En fait il y a quelques contradictions dans l'analyse:

C'est clair, ce logiciel est même plus ancien que x264.

et plus loin:

En bref il semble avoir été diffusé trop tôt.

puis:

VP8 est tout simplement beaucoup trop similaire à H.264.

Donc le codec est plus ancien que H.264, il aurait été publié trop tôt et finalement ce serait une copie de H.264!

Plus d'information

Le site du projet, pour convertir une vidéo dans le format WebM, propose l'encodeur FFmpeg pourvu d'un patch qui ajoute VP9 à la liste des formats. Il est depuis avril 2015 utilisé par Youtube et permet d'augmenter la résolution des vidéo avec la même bande passante. Mais ce sera réellement utilisable avec l'accélération matérielle à venir dans les cartes graphiques.
Le SDK VP9 permet d'ajouter des fonctions de codage et décodage VP9 dans les applications.

Nouvelles et commentaires

Nokia s'en prend à VP8

23-03-2013 08:30:01

Nokia

Alors qu'on pensait les problèmes de brevets résolus pour VP8 et donc le codec video libre pour HTML 5 depuis l'accord entre Google et le MPEG-LA, Nokia sort de sa boite et présente une liste de 86 brevets qui seraient impliqué dans ce format de compression. La firme ne fait pas partie du groupe MPEG-LA. Elle est même très proche de Microsoft.
Elle annonce qu'elle ne compte pas offrir de licence FRAND (licence à faible taux pour les technologies indispensables) et qu'elle poursuivra en justice tout utilisateur de VP8. Elle a déjà commencé avec un procès contre HTC en Allemagne.

Nokia défend son point de vue

25-03-2013 14:27:02

Nokia

Nokia s'est exprimée au sujet de sa décision:
Nokia croit que les efforts ouverts et collaboratifs pour la standardisation sont dans le plus grand intérêt pour les consommateurs, les innovateurs et l'industrie dans son ensemble. (...) A la suite de quoi nous avons pris la décision inédite de déclarer à l'IETF que nous ne sommes pas prêt à licencier aucun brevet de Nokia nécessaire pour implémenter la spécification RFC6386 de VP8.
La firme ne parle pas du coté "payant" du codec qui est en fait tout ce qui intéresse les utilisateurs qui se moquent assez qu'il ait été conçu de manière collaborative ou par une seule entreprise, pourvu qu'il soit efficace! Le web a besoin d'un codec libre de droit, rien d'autre.