WebOS, un système différent

WebOS est souvent considéré comme le meilleur OS pour smartphone.

La société Palm qui l'a créé a été reprise par HP et l'on s'attendait à ce que webOS ait un grand avenir car HP affirmait que l'OS est la principale raison pour le rachat, elle voulait d'ailleurs l'utiliser aussi sur netbooks et tablettes et à partir de 2012 l'installer comme système alternatif sur chaque ordinateur (elle en vend 60 millions par an).

webOS, système d'exploitation mobile

Mais le 19 août 2011, HP annonce la fin de l'utilisation de webOS sur ses smartphones et tablettes. Puis le 9 décembre 2011, le système devient open source, ce qui relance son intérêt, mais pour justifier des développements, il faut que plusieurs constructeurs s'engagent à l'utiliser.
Cependant, le 31 août 2012, la première version beta open source est disponible en téléchargement. Une liste d'appareils compatibles est donnée sur le site, si l'on veut leur fournir à mobile que l'on possède déjà un système plus moderne. Les développeurs pourront aussi consulter cette liste pour acquérir d'occasion un appareil utile aux tests d'applications webOS.

En décembre 2012, l'interface matérielle propre est remplacée par Codova d'Apache, ce qui permet à webOS de fonctionner sur tout mobile, ainsi que les applications.

Le 25 février 2013 il a été annoncé que LG faisait l'acquisition de webOS, ses domaines et les brevets associés. LG compte l'utiliser sur téléviseurs, ce qui le rend évidemment moins attrayants pour les développeurs, son avenir semble incertain sur mobiles où il devrait laisser la place à Tizen et Firefox OS.

Le développement

Un environnement de développement est inclus, OpenEmbedded qui permet la compilation croisée et donc la création d'une application mobile pour divers processeurs, tandis qu'un outil de developpement permet de les réaliser sur un ordinateur de bureau. Cela inclut une émulateur.

WebOS inclut node.js et donc la réalisation d'application totalement portable, fonctionnant même sur le bureau quand elle ne font pas appel aux senseurs du mobile. Mais si l'on dispose d'un ordinateur de bureau à écran tactile, cela facilite le test d'une application.
Node.js permet de réaliser des applications de conception totalement différentes avec interface HTML 5 et fonctionnant en interaction avec un serveur et donc de multiples sources, ce qui facilite le mashup. Les modules de Node peuvent être écrits en langage natif et sont généralement portés sur chaque OS majeur, ce qui apporte à webOS la rapidité du langage Objective C des applications iOS et la même portabilité que le Java d'Android.

Qt est aussi inclut dans la plateforme.

Tous ceux qui ont déjà essayé l'OS se disent étonnés par la fluidité de son interface comparée à celle des autres mobiles, y compris iOS et Android. En fait, en recrutant des ingénieurs ayant travaillé sur webOS, Google a pu récupérer beaucoup d'idées qui contribuent à la qualité de cet OS et que l'on retrouve maintenant dans Android 4.

Plus d'information