Locomotion des robots

Le moyen le plus classique de déplacement est de faire marcher ou courir le robot comme un humain. Toyota a mis au point un robot capable de garder son équilibre quand on le pousse et de courir à la vitesse de 7 km heure, donc la moitié de la vitesse d’un homme. Cet exemplaire de la série des robots partenaires, à une hauteur d’un mètre trente et pèse 50 kg.

Mais la robotique peut trouver des moyens originaux pour résoudre le problème de la locomotion...

Transformer: Le robot qui se transforme en voiture

OmniZero.9 sait marcher et aussi rouler, comme un transformer, il peut se changer en voiture!

Sa façon de marcher n’est pas très élégante, des progrès ont été réalisés dans ce domaine avec Asimo et le robot de Toyota qui court à 7 km/h.

Mais son point fort, c’est la transformation en voiture.

Si on aime les robots ridicules, on peut aussi voir une vidéo de OmniZero.9 dans une bataille de robots. La chorégraphie est minimaliste.

Robots en segways

Robots en segways

Robot en Segway

Pour donner la mobilité à ses robots d’entrainement au combat, l’armée australienne a eu l’idée de les équiper de segways, ces véhicules à deux roues parallèles qui conservent automatiquement son équilibre au passager.

Le segway est une réponse intéressante au problème du déplacement pour les robots, en attendant le développement d’un système musculaire réel. Cela sur un espace plane, ce qui en l’occurrence correspond au terrain urbain sur lequel l’Australie veut faire évoluer ses troupes. Les robots prennent le rôle des ennemis, d’insurgés, d’otages de civile et autres protagonistes. Ils se déplacent de façon autonome parmi les bâtiments.

Ils sont connectés entre eux et peuvent agir de façon organisée, comme des adversaires réels.

La société qui est à l’origine de ce concept, Marathon Robotics,  est en train de se développer vers l’Europe, le moyen-orient, et les USA seront bientôt aussi équipé de ce système.

Voir aussi

Vidéos