Robonaute, un robot dans l'espace

Le choix d’envoyer des robots dans l’espace en remplacement de l’homme pour éliminer toutes les contraintes qui sont liées à sa nature, notamment la fourniture en oxygène et en alimentation, et la sécurité, semble la solution la plus évidente.

Et la NASA le sait. Elle travaille en collaboration avec General Motor au développement de robots suffisamment dextres et intelligents pour remplir le rôle de cosmonautes. On les appelle les robonautes.

Le robonaute, ouvrier de l'espace

Le robonaute est un androïde pour mieux travailler avec les humains. La NASA prévoit de lui confier les missions les plus hasardeuses dans l’espace. Tandis que GM, constructeur automobile, l’utilisera pour tester les véhicules et surtout pour participer à leur construction dans les usines d’assemblage.

La nouvelle génération R2, fabriquée avec l’aide supplémentaire d’un institut océanographique, le Oceaneering Space Systems of Houston, est beaucoup plus avancée que la précédente dans le maniement d’outils et peut travailler parmi des humains en toute sécurité. Il est plus fort et manie les mêmes outils que les travailleurs humains.

La compagnie Ford de son coté utilise un robot tactile, RUTH, qui teste l’intérieur des voitures de façon purement scientifique, sans les aléas de la subjectivité des ingénieurs.

Doug Cooke, un des administrateurs de la NASA voit dans ce projet beaucoup plus qu’un outil pour l’espace, mais estime que plus généralement, il devrait contribuer au fonctionnement de la Nation toute entière avec une multitude d’applications.
Les USA semblent décidés à rattraper le retard qu’il ont pris vis à vis du Japon dans le domaine de la robotique humanoïde.

Robot sur la lune

Une superbe animation en vidéo

Des robots sur la lune

Pourquoi dépenser des sommes considérables pour envoyer des hommes faire des expériences dans l’espace ou sur des planètes alors qu’on pourrait envoyer des robots et les commander depuis la terre? La NASA a décidé ne ne plus envoyer d’hommes dans l’espace (Anglais), ce que certains considérent comme une erreur, mais, et si on les remplaçait à moindre coût par des robots!
La NASA en a fait le constat et lance le projet M (comme Moon) pour envoyer des robots humanoïdes sur la lune.
Lors de la mission Apollo 15, les astronautes ont recueilli des échantillons de roches lunaires pour les ramener sur terre. Ils avaient préalablement été formés pour reconnaître les matériaux les plus intéressants. Pour autant, ils n’étaient pas géologues et leurs connaissances était forcément partielles.
Le projet M permet à un géologue expérimenté, en contrôlant depuis la terre un robot, de choisir lui-même les bons matériaux, et a des scientifiques de toutes branches de réaliser des expériences.

La commande à distance pose un problème de délai de réaction. Ce délai est cependant limité avec la lune: environ trois secondes.
Pour des planètes plus éloignées comme Mars ou Vénus, il serait trop long et les robots devraient disposer d’une large autonomie.

Voiture lunaire

Les premiers robots devraient être sur la lune dans moins d’un an! Ils sont devenus pour les Etats-Unis le seul moyen d’explorer les astres après qu’ils aient renoncé récemment à tout programme d’excursion humaine sur d’autres planètes.

Google de son coté a lancé le Lunar X PRIZE, un concours doté d’un prix de 30 millions de dollars! Recevra cette somme le premier groupe privé qui enverra un robot sur la lune, lequel se déplacera sur une distance de 500 mètres et enverra à la terre des vidéos, des images et des données…
19 groupes se sont portés candidats en juin 2009.
Parmi les candidats, le groupe Frednet à décidé de proposer aux public de contribuer au projet, et l’ont donc mis en open source, ainsi chacun peut avoir accès aux programmes utilisés. Voir par exemple l’évolution de leur voiture lunaire.
Ce groupe dispose d’un forum, d’un wiki, d’un blog pour informer sur l’avancement du projet.

Noter que la fondation X-prize à dans le passé déjà offert un prix de 10 millions de dollars à Paul Allen (co-fondateur de Microsoft) et Burt Rutan pour avoir envoyé un vaisseau spacial à deux reprises à 100 km dans l’espace. C’était le prix Ansari X Prize et le vaisseau s’appelle SpaceShipOne auquel a succédé SpaceShipTwo.