Android, futur de la programmation?

Les mobiles deviennent de petits ordinateurs et réaliser une application peut rapporter autant, et souvent plus que sur les ordinateurs classiques.

Les applications pour iPhone peuvent rapporter des millions de dollars. Les webmasters et programmeurs devraient considérer les mobiles comme la plateforme d'audience principale à l'avenir. La vidéo du Nexus One montre qu'ils n'ont rien à envier aux ordinateurs quand au graphisme.

"Si google n'avait rien fait, nous serons face à un avenir draconien où un homme, une compagnie, un matériel, un fournisseur, aurait été notre seul choix. C'est un avenir dont nous ne voulons pas."

C'est ce que déclarait Google lors de la présentation d'Android 2.2, tandis que s'affichait une image évoquant 1984.
Pourtant le MacIntosh avait été lancé avec une campagne publicitaire sur le même thème, le film 1984. Le monde change!

En réponse aux rumeurs sur le Google Phone, Bill Gates dans un entretien au New York Time disait:

"Et quand à dire que nous puissions être concurrencé sur le marché du mobile alors qu'il en train d'être saturé sur le plan logiciel, je ne ne l'envisagerai pas".

Qui a dit que Bill était un visionnaire?

Android

Eric Schmidt, le PDG de Google a affirmé au Mobile World Congress que 60 000 téléphones android sont vendus par jour (Nexus One ou autres fabricants).

Le système d'exploitation de Google est le principal challenger du iPhone et sa sortie à provoqué la colère de Steve Jobs.

Basé sur le même type d'interface tactile il rend l'utilisation d'un mobile intruitive et rapide. Le nombre d'application ne mettra pas longtemps à atteindre celui des iPhone, ce qui est encouragé par les concours organisés par Google.

Android 3

La prochaine version d'Android est planifiée pour octobre 2010 et sera réservée aux smartphone très puissants.
Elle permettra une résolution de 1280x760 qui est en fait celle d'un écran 22 pouces!
Les fabricants n'auront plus besoin d'ajouter de compléments à l'interface utilisateur qui est refondue, améliorée et complétée.

Vidéo de Nexus One sous Android.

Android 4

Chaque aspect de l'OS a été amélioré dans cette version. Il est possible de mettre à jour à partir de Android 2 ou 3, pourvu que le hardware le permette.
Parmi les nouvelles fonctions, les widgets que l'on peut redimensionner et qui contiennent des applications complètes.

See What's new in Ice Cream Sandwich.

Nexus One

Le mobile de Google fonctionnant sous système d’exploitation Android a été annoncé officiellement le 5  janvier 2010. C’est le premier matériel vendu par Google, mais il sera suivi par d’autres, dont une tablette électronique en développement.

Dans un premier temps il a été fourni aux employés de Google, avant la mise en vente publique et Google à mis en ligne cette une vidéo sur Youtube.

Le prix de vente annoncé est aux alentours de 400 euros et et une association avec le fournisseur de téléphonie est prévue en France avec SFR. Dans ce cas l’appareil sera vendu 150 euros avec un abonnement de 50 euros par mois sur 24 mois.

Caractéristiques techniques

C’est un appareil très mince et léger, fabriqué par HTC qui produit déjà un mobile avec OS Android.

Nexus vs iPhone

Les deux appareils ont des caractéristiques similaires. l’iPhone dispose de 8 Go de base tandis que Nexus a un écran plus grand et un meilleur appareil photo.
Les deux appareils peuvent avoir la 3G, selon l’opérateur.
On peut utiliser la voix pour remplir n’importe quel champs avec Nexus One. iPhone a actuellement quatre fois plus d’applications, mais les choses vont changer.
Nexus One est aussi moins cher de 100 euros au moins.

Le Google Phone va t-il nuire à Android?

Le fait que Google vende son propre mobile va t-il décevoir les autres fabricants et les inciter à ne pas utiliser le système d’exploitation Android?
Il semble qu’au contraire, selon les derniers chiffres connus, ce soit l’effet inverse qui se produise. Par exemple, la part de marché du Motorola Droid est passée de 1% à 13% en décembre.

Au total, le nombre d’acheteurs de smartphones qui ont l’intention d’utiliser Android est passé en décembre 2010 de 6% à 21%.

Rétrospectivement, en février 2010, on s’aperçoit que de plus en plus de constructeurs annoncent des modèles de mobiles sous Android, donc il semble que Google en proposant son propre modèle, ait montré que l’on peut faire concurrence aux utilisateurs de ses logiciels avec succès (pour le logiciel).

Microsoft critique la stratégie de Google... et lance son propre mobile

Microsoft, qui vend aussi du matériel, en l’occurence la console de jeu Xbox, mais qui n’entre pas en concurrence avec les produits utilisant ses logiciels, estime que la stratégie de Google est mauvaise.

Robbie Bach, le président de la division jeux et périphériques, estime que les autres fabricants vont hésiter à utiliser la plateforme Android de peur de que Google ne prenne plus en compte leurs intérêts.

Faire ce qu’ils font, vendre à la fois du logiciel et du matériel, est très, très difficile. Google envoie un signal sur là où ils vont placer leur futur engagement.

Le 12 avril 2010, Microsoft à lancé son propre smartphone, le Kin doté de deux fonctions pour les réseaux sociaux et d'un clavier complet. Il utilise une version adaptée de Windows Mobile 7.

Microsoft vend également depuis 2006 un baladeur numérique concurrent de l’iPod, le Zune, qui peut se connecter à Internet par une liaison Wi-fi et permet de regarder des vidéos. Le système d’exploitation est dérivé de Windows CE.

Motorola et Android

Le 15 août 2011, Larry Page, le CEO, annonce le rachat de la division mobile de Motorola par Google pour 12,5 milliards de dollars.

Ainsi, Google devient également fabriquant lui-même de mobiles, ou plutôt designer car les firmes actuellement, à l'instar d'Apple, font fabriquer en Orient les produits qu'elles conçoivent.
Mais le but principal, et c'est mentionné dans l'annonce Supercharging Android with Motorola, est de disposer des nombreux brevets de Motorola (24500 en janvier 2011), très ancien acteur du domaine.
Google pourra ainsi intervenir contre les sociétés comme Apple et Microsoft qui font des procès pour violation de brevets (plus ou moins artificiels), pour décourager l'adoption d'Android par les fabricants: la firme pourra elle aussi les attaquer...
L'avenir d'Android semble donc assuré avec cette action. Il restera gratuit et ouvert, c'est Google qui l'annonce. Et les PDG de Sony et HTC se réjouissent de l'accord.
Android avait sauvé Motorola en relançant les ventes de mobiles par le fabricant, il semble que l'inverse devienne vrai.

Beaucoup doutent que Google puisse continuer à fournir Android à des fabricants devenus concurrents sans être tenté de favoriser sa propre entreprise.
En fait, Google a besoin d'un ecosystème, d'applications pour qu'Android reste intéressant aux utilisateurs. Il a donc besoin des autres fabricants, a moins que ses propres produits ne deviennent si populaires qu'il prennent un large part du marché, ce qui est improbable.

Guerre des brevets

La société Apple fait un procès à HTC, estimant que ses mobiles violent des brevets qu'elle a déposé. Cela est vu par tous les analystes comme une attaque contre Android. Un premier pas avant de s'attaquer à d'autres utilisateurs d'Android ou a Google.

Jonathan Swchartz (ex PDG de Sun) raconte que quand Apple ou Microsoft menaçaient sa compagnie d'un procès, il trouvait toujours dans le portefeuille de Sun un brevet que leur concurrent avait lui aussi violé et cela suffisait à mettre fin au litige.

Microsoft: Nous avons des brevets qui couvrent ce que fait votre suite gratuite OpenOffice. Mais si vous nous payez des royalties sur chaque copie vendue, nous ne vous ferons pas de procès.

Sun: Votre plateforme .NET reprend de nombreux concepts brevetés avec Java, mais si vous nous payez des royalties sur chaque copie de Windows vendue, nous ne vous ferons pas de procès.

Plus d'informations