Facebook, le Web social

Facebook est un outil social qui vous met en relation avec les gens autour de vous.
Il est aussi utilisé comme outil de promotion par les entreprises.

Toute personne de plus de 13 ans peut rejoindre le site de réseau social. Il était destiné au départ aux étudiants d’Harvard, mais cela appartient maintenant à l’histoire.
Facebook a un trafic proche de celui de Google et avec les services ajoutés, il est concurrent de Youtube, Flickr, Gmail et depuis avril 2010, de Wikipedia également.

Histoire

Facebook est fondée le 4 février 2004 un an après MySpace et deux ans après Friendstr. Le nom vient des photos de groupes distribuées par les universités en souvenirs des étudiants de l’année. Il était destiné à Harvard mais s’est propogé d’université en université puis s’est étendu à d’autres établissements. Il est maintenant ouvert à tous.
Le site s’appelait thefacebook.com. Le 23 août 2005 le nom de domaine facebook.com a été racheté pour 200 000 dollars.
Microsoft possède 1,6 % des actions de la compagnie.
Lancé en avril 2010, Open Graph est une API pour connecter les sites Web à Facebook afin qu'ils puissent utiliser les informations sur les membres.

L'entreprise poursuit une stratégie d'expansion et de diversification avec le rachat d'autres compagnies, Instagram pour le partage de photos, Whatsapp pour la messagerie sur mobile, Oculus Rift pour la réalité virtuelle.

Affaire Ceglia

Paul Ceglia se déclare propriétaire de Facebook au nom d'un contrat qu'il aurait signé avec Mark Zuckerberg. En fait le second devait exécuter un travail de webmaster pour le premier, d'abord pour Streetfax, ensuite pour un site à venir, The Face Book, et devait recevoir 1000$ pour chacun de ces deux travaux.
Le contrat semble suspect, d'autant que Paul Ceglia est poursuivi pour avoir détourné 200 000 dollars de ses clients.
Zuckenberg a engagé une armée d'experts et de detectives pour enquêter sur Ceglia et sur les documents qu'il produit. Une longue liste d'escroqueries de sa part est déjà rendue publique et il semble que cette affaire soit une mauvaise idée.
Le 26 octobre 2012, Paul Ceglia a été arrêté pour fraude. On l'accuse d'avoir fabriqué de faux documents et d'avoir détruit des preuves.

Faut-il s’inscrire?

On peut y trouver les raison suivantes...

Ce que l'on trouve sur Facebook

Le mur
C’est un espace sur le profil de chaque membre ou il peut afficher des notes et où l’on peut afficher des messages à son adresse. Il est visible par les membres d’un groupe autorisé. On peut attacher des documents, photos, etc.
Community pages
Les pages communautaire sont des pages de wiki consacrées à un sujet, et formées par les contributions de membres intéressés à ce sujet.
En fait Facebook créé ainsi une alternative à Wikipedia.
Les cadeaux
Ce sont des icônes que l’on envoie en accompagnement de messages. Elles sont affichées sur le mur.
Le marché
On peut placer des petites annonces gratuitement. Vendre, échanger…
Les pokes
Un utilisateur dispose d’une fonction pour envoyer un poke à un autre. C’est une façon particulière d’interagir. Cela sert à attirer l’attention et peut être pris comme une avance. A l’origine, c’était juste le mot « poke », mais des applications permettent maintenant d’associer une action à la fonction.
Un nouveau service de même nom consiste à fournir à ses amis des photos qui d'effacent une fois qu'on les a vues.
Statut
La zone statut permet d’indiquer ce que l’on fait en ce moment.
Les applications
Facebook est devenue (depuis le 24 mai 2007) une plateforme ou l’on peut développer des applications qui utilisent les fonctions du site.
A titre d’exemples Fun Wall permet de créer un mur multimédia avec vidéos, graffitis, etc. Top friends fait une gestion des amis. Compare people fait des comparaison sur les statistiques des membres. Super Poke permet de faire des choses (virtuelles) aux autres membres.
Biographie
C’est en fait une application, qui présente la liste des dernières actions du membre dans son espace.
Timeline
Plus récent, l'utilisateur peut mettre en ligne son journal personnel textuel et accompagné de photos. La navigation dans le cours du temps est facilitée. Ce journal est partagé avec les amis.
Vidéos et photos
Facebook est aussi un site de partage de vidéos dont les fonctionnalités sont proches de celles de Youtube mais la différence essentielle est qu’elles ne sont affichées que sur le site par nature. Ainsi que de photos comme Flickr.
Cependant des scripts externes permettent de les télécharger et les afficher ailleurs (voir ressources).
Group chat et apples vidéos
Pour répondre à la concurrence de Google+, ce nouveau service de conversation par video dans le navigateur apparaît en juillet 2011. Le service est basé sur Skype (maintenant propriété de Microsoft).

Les aléas de Facebook

Les informations placées sur le site peuvent être collectées et utilisées politiquement ou dans un but de délation ou par le police.
L’accès au site est souvent bloqué par des universités ou des gouvernements en raison du contenu des messages qu’il fait connaître et des mouvements qui se développent dans les groupes.
Le système Beacon qui permet d’utiliser des informations sur les membres à des fins de ciblage publicitaire a été fortement contesté. En effet, l’activité des membres sur les sites tiers était centralisée sur Facebook et réutilisée lorsque les membres revenaient sur ces sites ainsi que celles de leurs amis.
Par ailleurs de nombreux membres ont un profil fictif, qui ne correspond ni à leur nom ni à leur personnalité. Des noms de personnalités sont utilisés de façon récurrente. Le voyeurisme est la base du site et les fakes (faux) son travers.

Max Schrems, un étudiant autrichien en droit a démandé à Facebook en 2011 de lui fournir, conformément aux règlements européens, toutes les données stockées le concernant. Il semble qu'il ait eu une longue activité sur le site puisqu'il a reçu un CD contenant 1222 fichiers. Toutes les interactions qu'il a eu avec d'autres abonnés ont été enregistrées. Tout ce qu'il a effacé sur son compte était toujours présent dans le contenu enregistré.

Les logiciels qui font fonctionner Facebook

Facebook fonctionne avec un ensemble de logiciels qui lui permet de traiter des milliards de pages par jour, tout en restant réactif. A l'exception de Haystack et BigPipe, développés en interne, tous ces logiciels sont open-source et librement utilisables sur tout serveur.

Langage des pages: Le système et notamment les applications utilisait un langage dérivé de HTML et nommé FBML maintenant obsolète et remplacé par HTML + JavaScript.

Bases de données: MySQL pour les opérations courantes et a créé Cassandra, devenu un projet Apache pour remplacer MySQL pour les données de tailles variables, plus efficace pour les réseaux très importants. Mais Cassandra semble peu ou pas utilisé par Facebook maintenant.
Cela est complété par Memcached, un gestionnaire de mémoire tampon entre les applications et la base de données, qui évite de répéter les requêtes fréquentes. >
Apollo est un système noSQL similaire à HBase pour système a faible latence.

Langages de programmations: PHP est depuis février 2010 compilé avec le compilateur Hip Hop propre à Facebook, mais open source. Les logiciels sont donc en code binaire mais la firme s'est ensuite tournée vers une machine virtuelle et a même développé sa propre version de PHP, Hack qui a des variables statiquement typées.
Mais Facebook utilise à coté de PHP de nombreux langages: Java, C++, Haskell, Ocaml et même D. Pour interfacer entre eux les programmes écrits dans différents langages, Thrift génère le code approprié, pour les services Web.

Stockage. A coté de MySQL pour les données, Haystack est un système de stockage et d'accès aux photos performant. Il gère les 80 milliards de photos stockées par les utilisateurs (en juin 2010).

Serveur de pages: BigPipe gère en parallèle le chargement des pages (mur, flux, chat, etc...). Il a été réalisé par Facebook.

Gestion des utilisateurs: Scribe gère l'accès au site pour les utilisateurs.

Analyse des données: Hadoop est un autre projet Apache pour réaliser des calculs massifs sur les données. Hive est un complément à Hadoop, il permet d'utiliser ses calculs avec des requêtes similaires à celles de SQL.

Transfers du contenu : Varnish est un accélérateur HTTP faisant office de mémoire tampon.

Open Graph

Open Graph remplace Facebook connect, un moyen d'utiliser les services de Facebook sur un site Web, auquel la concurrence et Google ont répondu avec Xauth.
Le graphe ouvert se propose de faire des sites Web les noeuds d'un réseau social unique dont Facebook serait le centre. Les profils des membres, leurs relation avec les autres, deviennent accessibles à partir des sites Web et utilisés par eux.

Open Graph est sans doute intéressant pour les compte d'entreprises (ce n'est pas son but), mais inquiète pour le respect de la vie privée.
Il y a eu beaucoup de réactions négatives et de désactivation de compte de personnalités du Web après l'annonce d'Open Graph.

Facebook en chiffres

En 2012

En avril 2010:

En décembre 2009:

En décembre 2007:

Sites et documents