Wolfram Alpha

Wolfram Alpha est un moteur de recherche qui comprend les questions, un moteur de connaissance, qui peut être une meilleure alternative à Wikipedia et à Answers.
Bien qu’il ressemble à un moteur de recherche, Wolfram Alpha, se veut un moteur de connaissance, et on le présente comme un Wikipedia-killer plutôt que comme un Google-killer.


Question: Que sera le Monde en 2020?

Dans sa présentation (lien en bas), l’auteur, Stephan Wolfram décrit le moteur ainsi:

« Ce que nous essayons de faire, c’est de collecter toutes les choses qui peuvent être calculées sur le monde … et d’essayer d’en faire un package tel que l’on puisse aller sur un site Web et s’y faire livrer les connaissances que nous aimerions avoir . Comme l’interaction avec un expert, il va comprendre de quoi vous parlez, faires les calculs et vous présenter les résultats. »

Le site est ouvert au public depuis le 18 mai 2009.

Le moteur est fourni en version gratuite avec également une version payante permettant de sauvegarder les données recueillies ou d’en mettre en ligne.
Il est uniquement en anglais. Il utilise le langage naturel, ce qui rend la traduction difficile dans d’autres langues.
Il est plutôt spécialisé dans les sciences exactes.

Fonctionnement

Il est basé sur l’outil Matematica, un logiciel de modélisation scientifique dont il reprend le code et fonctionne sur un réseau de 10000 serveurs.
Les requêtes ne sont pas des suites de mots-clés mais des questions que le logiciel interprête grâce à son moteur d’analyse du langage naturel. Les résultats de recherche ne sont pas des listes de pages comme sur Google mais plutôt des informations directes, avec des graphes.
Il utilise le graphisme comme contenu essentiel et à ce titre se distingue fortement de Wikipedia.
Une barre d’outil permet de poser des questions au moteur à tout moment.

Graphe dans Wolfram Alpha

Le logiciel à la base de Mathematica et du moteur est un ensemble de programmes élémentaires traitant chacun quelques règles, et qui mis tous ensemble, parviennent à simuler une forme d'intelligence. Les travaux de Stephen Wolfram ont depuis toujours été basé sur le principe que les systèmes complexes doivent être conçus sur la base d'unités élémentaires simples en interaction.

Domaines

Le moteur de connaissance sera compétent dans les domaines suivants, grâce aux données fournies par Matematica:

Ouverture aux collaborations

Dans un billet paru sur le blog du site à la date du 20 août 2009, Stephen Wolfram décrit les évolutions du moteur de recherche encyclopédique, et découvre que beaucoup d’utilisateurs, délaissant Wikipedia, se montrent désireux de participer activement au projet.

Aussi le site s’oriente-t-il vers l’ouverture aux contributions externes.

Des centaines de millions de personnes ont déjà utilisé le moteur, ce qui encourage l’équipe à faire évoluer le code chaque semaine, et a développer le projet  dans différentes directions.

La première est la diversification des domaines de connaissance. De nombreux sont sur les listes, le temps seul fera qu’ils se concrétiseront en données disponibles sur le site.

Le seconde est la compréhension des questions. Beaucoup n’ont pas de réponses alors que les données sont là, simplement parce que le moteur d’interprétation ne les a pas comprises.
Ces questions que posent les internautes fournissent un panel d’exemples dont le moteur tire profit pour s’enrichir. Il y a maintenant 10% en moins de questions auxquelles il ne peut répondre.

Les demandes des utilisateurs, leur suggestions sont enregistrées et passées en revue. Sur les 54000 qui ont été soumises, 36000 ont donné lieu à des corrections.

L’équipe estime que le projet, qui progresse jour après jour, est en bonne voie pour devenir le plus grand dépôt de la connaissance humaine!

Computational Document Format et API

Un format a été créé par Wolfram pour la réalisaiton de documents interactifs. Pour que cela fonctionne, il faut le CDF player. Alors les documents prennent vie, les graphes s'animent et s'adaptent aux interrogations de l'utilisateur, les infographies évoluent. Tous les domaines de la connaissance peuvent profiter de ces documents animés et interactifs.

Une API est aussi disponible pour créer des applications utilisant la base de connaissance de Wolfram. Une première application commerciale est vendue par le site lui-même, pour iPhone. Elle donne des informations financières ou dans dans d’autres domaines, qui sont structurées et font intervenir des calculs.

Réactions

Pas de réaction directe de la part de Google, mais dans sa lettre annuelle, David Brin un des fondateurs écrit ceci:

 Je pense qu’il sera bientôt possible d’avoir un moteur de recherche qui « comprend » plus de questions et de documents que nous le faisons aujourd’hui. D’autres disent avoir fait cela, cependant les systèmes de Google ont plus d’intelligence derrière les rideaux qu’il n'en ressort clairement du point de vue extérieur, mais l’ensemble du domaine est encore à ses balbutiements  comparé à ce j’en aurai attendu.

Wolfram Alpha et Bing

Le 11 novembre 2009, Microsoft a annoncé l’intégration de Wolfram Alpha dans Bing. Il est alors possible de poser des questions et selon la formule, de prendre des décisions, à partir de données structurées.

Conclusion

Wolfram adopte l’interface simplifiée d’un moteur de recherche avec en guise de résultat une page exhaustive sur un sujet comme celle d’une encyclopédie. La page est construite en fonction de la requête et change quand on en modifie les termes.
Son aspect semi-commercial pourrait limiter son audience mais son intérêt réside surtout dans l’idée qu’il apporte, le progrès qu’il marque dans l’accès la connaissance, un principe qui pourrait susciter d'autres initiatives ouvertes.

Appendice

On peut essayer aussi cette formule:

(sqrt(cos(x))*cos(200*x)+sqrt(abs(x))-0.7) * (4-x *x)^0.01,sqrt(9-x^2),-sqrt(9-x^2) 

Ou encore la courbe de Batman.

Liens