Oracle, faits surprenants et peu connus

Ce que l'ont ne sait pas sur une des entreprises informatiques les plus détestées.

Les grandes firmes de l'informatique, outre qu'elles sont toutes adeptes du double sandwhich irlandais (double Irish arrangement), une sorte de transfert fiscal qui leur permet de ne pas payer d'impôts, ne reculent devant aucun mauvais coup pour gêner les concurrents et augmenter leurs profits. Nous allons voir ici quelques faits peu connus et surprenants sur la firme Oracle, qui s'est enrichie en fournissant des gestionnaires de bases de données. La moins appréciable étant qu'elle tente en 2013 de rendre les API copyrightables, ce qui transformerait le métier de développeur en celui de juriste.

Les immeubles de la société Oracles
Siège social d'Oracle en Californie