Comment trouver l'information sur le Web

A la question la plus essentielle que puisse se poser un internaute, il y a plus d'une réponse. Enoncer une requête à un moteur de recherche n'est pas la seule. Laissez moi détailler tous les moyens de trouver une information sur le Web, en sachant que les webmasters de leur coté font leur possible pour que l'information qu'ils fournissent ait le plus de chance d'être trouvée par ceux qu'elle intéresse.

Trouver sur le Web

Les moteurs de recherche

Trouver une phrase dans une texte, parmi 100 milliards de pages indexées, c'est possible avec les moteurs de recherche principaux, Google, Bing, Yahoo, il suffit de mettre la phrase entre guillemets dans la recherche! Sinon la recherche se fait sur la liste des mots-clés que l'on fournit, selon une recherche booléenne simpliste: + pour une combinaison, - pour une exclusion. Les opérateurs ET et OU s'utilisent dans une recherche avancée.
Google peut retourner des pages qui ne contiennent pas les mots demandés: ces mots se trouvent en fait dans les liens qui pointent sur la page, celle-ci est donc en relation avec le sujet malgré tout.

Sites de questions

Pour avoir une réponse, pourquoi ne pas poser simplement la question? Sur ces sites, ce ne sont pas des robots mais des bénévoles qui répondront à la question et le site sélectionne la meilleure réponse, celle qui est plébiscitée par les utilisateurs. On ne manque jamais de personnel pour répondre, les volontaires y trouvent un profit de diverses façons. Cela peut être l'opportunité de donne l'adresse de leur site quelquefois.

Moderator était un outil interne à Google que la compagnie avait décidé de partager avec les internautes et qui permet de promouvoir des questions sur le Web.
Le site a été utilisé dans un premier temps par la firme pour communiquer avec les webmasters, puis s'est désintéressée de l'outil et s'est concentrée sur Google+ qu'elle veut promouvoir avec toutes sortes de services au internautes.
Cet outil peut être très utile aux webmasters, en effet, le parcours des questions dans les différentes thématiques permet de savoir ce qui intéresse le plus les internautes, ce sur quoi ils aimeraient trouver des réponses. Quelque chose de plus explicite que la popularité des mots-clés, et sur quoi ils peuvent se baser pour développer le contenu de leur site.

Il y a deux façons de participer à ce site social:

  1. Voter pour une question soumise par un internaute.
  2. Poser vous même une question sur le site.

Une interface très simple permet de voter: donner un point en cliquant sur le symbole "coché" ou dire que vous n'aimez pas la question en cliquant sur la croix. Le champ à gauche est un indicateur du nombre de vote, lequel s'affiche en clair quand on passe la souris dessus.
Ce service peut fonctionner sur App Engine en tant que service Web de réseau social, si on veut créer sa propre version. Mais Google ne fournit plus d'API du logiciel, donc il faut se tourner vers un projet open source équivalent. Question2answers est précisemment cela, il fonctionne déjà sur de très nombreux sites, ouverts ou privés. En effet, un tel outil convient bien dans une entreprise, ou un collectif pour mettre en avant les questions que les personnes se posent.

On peut trouver aussi des services assez proches dans StackOverflow, spécialisé en programmation et StackExchange, plus général.

Le service Answers de Yahoo, fournit des réponses faites par des bénévoles pour les questions fréquemment posées. Le service Answertips donne un meilleur résultat. Par exemple, si on tape "Comment trouver l'information sur le Web", on n'obtient aucune réponse! Et l'on est redirigé sur le moteur classique selon les mots-clés.

Answers.com semble utiliser un moteur de recherche classique avec seulement 4 millions de page (contre 1000 milliards d'URL identifiées pour Google), mais avec un logiciel pour lancer la recherche quand on clique sur un mot.

Quora est plus récent et requiert que l'on s'enregistre pour accéder au site. Son usage est moins facile mais le niveau peut être plus élevé que celui d'Answers.

Pour une question précise, une information, quelque chose qui requiert une expérience, les forums apportent une richesse inégalée. Les moteurs de recherche incluent le contenu des forums, aussi l'accès direct aux forums est un complément quand les moteurs n'arrivent pas à associer la question à la réponse.

Sites de news et bookmarks

Le principe des digg-likes, est d'associer un score à chaque article. Ce sont les visiteurs en cliquant sur une image qui donnent les points pour marquer leur intérêt, et ainsi attirent l'attention des autres visiteurs.
Ils sont ainsi nommés parce que Digg à popularisé l'idée ce qui a contribué à sa fortune, et depuis d'autres ont suivi. Les CMS tels que Wordpress permettent à tout webmaster de créer son digg-like, et il s'en est créé effectivement quasiment un nouveau chaque jour jusqu'en 2011 quand la Panda update qui sanctionne les sites sans contenu original à mis fin à cette tendance! Depuis la plupart de ces sites ont été fermés.
Autre idée, faire partager ses bookmark avec les internautes. Plutôt que de conserver sa liste de favoris sur son navigateur, on la gère sur Delicious ou sur Stumpleupon, les autres y ont accès et peuvent découvrir des sites comme vous pouvez vous-même profiter des découvertes des autres. Un réseau relationnel se crée, vous appréciez ce que marque un autre internaute, vous l'ajoutez à votre liste d'amis... Twitter et Facebook on peu à peu remplacé ces sites.

Remplacer les requêtes par des associations d'idées

Il est quelquefois difficile de trouver l'information sur les moteurs bien que l'on sache qu'elle existe, parce qu'on n'arrive pas à formuler une requête de façon qui guide le moteur sur ce que l'on veut. Dans ce cas, d'autres sites peuvent aider.

Sur Soovle, on entre un mot et en temps réel tous les termes qui sont en rapport avec ce mot s'affichent sous forme de liens. Les liens sont en fait des requêtes sur le moteur Bing.
Uber Suggest est un outil similaire mais on choisi en outre une localisation et un type de recherche: web, images, vidéos, etc... Mais cette fois on n'est pas redirigé sur un moteur, quand on clique sur un terme, une arborescence s'ouvre sur une liste de mots complémentaire. En ouvrant les arbres successif on peut, pas à pas, arriver à définir une requête complète et correspondant précisement à ce que l'on veut savoir.