Tablette électronique

La tablette électronique est en train de devenir l'outil de prédilection pour accéder au Web, et remplacer l'ordinateur de bureau.

Pourquoi une tablette?

On ne le sait pas, mais la biographie de Steve Jobs by Isaacson révêle que c'était en fait chez Microsoft que l'on pensait que la tablette pouvait remplacer l'ordinateur de bureau et révolutionner le Monde.
Un ingénieur de Microsoft qui était marié à un membre de la famille de Jobs lui avait parlé de ce projet en cours chez Microsoft .
Jobs était convaincu que le style était un mauvaise idée et comme cela faisait dix fois que l'ingénieur lui parlait de ce projet, il a alors déclaré: "On va leur montrer comment une tablette peut vraiment être conçue."
Le projet dont il parlait était le Courier avec deux écrans et un stylet, un projet abandonné parce qu'il ne supportait pas les logiciels qui sont la source de revenus de Microsoft. Courier a été remplacé par Windows 8.

Une question différente est pouquoi nous devrions utiliser une tablette.

Une polémique a été engagée entre deux blogueurs très populaire aux USA: Wilcox, qui estime que le monde n’a pas besoin de tablette électronique, et TechCrunch qui réplique que les échecs précédents ne laissent  pas forcement présager un échec futur si la technologie évolue.
Car en effet, la concept de tablette tel qu’il est défini sur les nouveaux produit est différent des expériences du passé: il se base d’une part sur le tactile, et d’autre part offre une qualité d’écran assez proche de celui d’un magazine sur papier.
Et l’on voit que cette dernière qualité à suffit à faire le succès des livres électroniques, et notamment du Kindle d’Amazon.
Quand à la première, elle fournit un type d’interface nouveau à l’ordinateur et permet de se dispenser du clavier: la tablette électronique devient donc une alternative au netbook, plus légère, plus compacte.
Elle peut  grâce à son écran large remplacer le livre électronique et grâce à une connexion à Internet remplacer un smartphone (pour téléphoner ou échanger des emails).

Tablette ou livre électronique

Vue comme ordinateur, la tablette avec son clavier virtuel ne semble pas d'un grand intérêt. De même, considérée comme smartphone elle n'est pas très pratique non plus.
C'est comme livre électronique qu'elle prendra tout son intérêt car elle ajoute alors à celui ci les qualités d'un ordinateur: puissance, multimédia.
Cela devient évident avec l'Adam de Notion Ink. Utilisant la technologie de papier électronique Pixel Qi (papier électronique avec couleurs et vidéo), elle remplit pleinement le rôle universel qui est dévolu à ce type d'appareil: multitâche, longue autonomie et surbrillance en mode lecture de livre, elle affiche des films en move 1080p.

Le premier iPad d’Apple

L'ipad mini tient dans la main (d'André le géant)

L'ipad mini tient dans la main (d'André le géant)

A la fois tablette et livre électronique, ainsi que téléphone mobile utilisant le même système que l’iPhone, c’est un outil parfait pour consulter des magazines, avec son écran tactile de 24 cm (9,7 pouces).

l’iPad contrairement au Kindle supporte le format ouvert ePub et son écran couleur rend ce  dernier obsolète.
Car en signant un contrat avec cinq grands éditeurs américain, Apple fait de sa tablette un lecteur de livres électroniques autant qu’un navigateur Internet pour les journaux en ligne.
Elle dispose de la connexion Wi-fi pour le Web et la 3G en option.

Son poids est de 700 grammes pour une épaisseur de 1 cm. Avec une mémoire de 16 gigas, elle est vendue 500 dollars.

Le pour:

Le contre:

Avant que l'iPad ne soit lancé, la plupart des utilisateurs estiment ne pas en avoir l’usage. Cependant il s'en est vendu 300 000 exemplaire dès le premier jour de sa commercialisation.

En 2012, Apple, bien que Steve Jobs ait toujours affirmé que la firme ne fabriquerait pas de tablette 7 pouces, sort l'iPad Mini avec un écran de 8 pouces (ce n'est pas pareil). On peut le tenir dans une main..., si elle est assez large.

La tablette de Google

En collaboration avec HTC, Google travaille aussi sur un projet de tablette utilisant le nouveau système d’exploitation Chrome OS.
Selon le journal australien SmartHouse, ce projet à débuté il y a 18 mois et plusieurs prototypes ont déjà été produits.
Selon d'autres sources, elle utilise un processeur Qualcom et sera offerte en novembre 2010 avec un abonnement mobile Verizon aux USA.

Présentation des concepts de la tablette de Google sur le site Chromium.

Tablette à double écran par Microsoft

On a parlé d’un projet de tablette par Microsoft, nommée « Courier », annonce relayée par Gizmodo et qui se présenterait  comme un livre avec deux écrans et l’interface serait un crayon permettant d’écrire ou dessiner. Ce projet est maintenant officiellement abandonné par Microsoft.

Le principe du double écran est repris par MSI: en plaçant un clavier virtuel sur un des deux écrans, on transforme la tablette en netbook. Mais ce ne sera pas disponible avant fin 2010.

Kindle Fire d'Amazon

Une tablette 7 pouces Android complète à bas prix (200$), et dotée d'un navigateur spécial, dédiée à l'ecosystème d'Amazon. Comme les imprimantes qui sont payées en fait par les cartouches, cette tablette le sera par l'achat de produits sur le site d'Amazon. Une étude récente a d'ailleurs montré que les utilisateurs de tablette sont plus acheteurs que les autres.
Le navigateur compresse les pages sur les serveurs d'Amazon, avec tous leurs éléments, HTML , script, images pour les transmettre plus rapidemment à l'utilisateur.

Ce modèle ne concurrence pas l'iPad, mais ce sera le cas du prochain avec son écran 10 pouces.

Quel coût de fabrication?

La tablette Hewlett-Packard

Steve Ballmer a le dernier mot

Steve Ballmer a eu le dernier mot

Mais une tablette Hewlett-Packard a effectivement été présentée au CES 2010 par Steve Ballmer, qui fonctionne avec Windows 7, et a les capacités d’un PC pour l’usage d’un smartphone ou téléphone mobile. Elle n’a qu’un seul écran.

Selon TechCrunch, HP aurait décidé d'abandonner Windows au profit de webOS ce qui a un sens puisque la firme a conclut un accord de rachat pour Palm, l'éditeur de webOS.
Autant pour Steve Ballmer!
Mais quand HP a retiré sa tablette WebOS de la vente pour cause d'insuccès, il s'est trouvé vengé. Pas pour très longtemps cependant puisqu'à après la tablette Windows 8, HP a lancé en février 2013 une tablette Android!

Opinions

Steve Balmer à la réunion annuelle de Microsoft sur le bilan financier, en 2010:

Nous parlerons d'ardoises, de tablettes et bla bla bla...

Documents